Lettre ESSM

L'idée de « Not just a moment » est née de ce constat simple et précis.

L'éjaculation précoce (EP) est le dysfonctionnement sexuel le plus répandu chez les hommes de moins de 60 ans. 1 homme sur 5 (selon la définition du DSM-IV) se dit concerné. Il s'agit pourtant de l'un des troubles masculins les plus mal diagnostiqués et traités.
Des millions d'hommes, ainsi que leur compagne, sont confrontés à ce problème avec toute la frustration que cela génère sur leur sexualité et leur vie de couple. Ils ont souvent honte, se sentent embarrassés ou anxieux parce qu'ils ont l'impression de subir la situation et ne savent pas comment y faire face. C'est pourquoi au lieu de chercher activement l'aide d'un professionnel, ils évitent de consulter un médecin et font comme si le problème n'existait pas ou se tournent vers les sex-shops.

Si quelqu'un ne sait pas que l'éjaculation précoce est un problème médical et qu'il existe des solutions viables, il est peu probable qu'il s'adresse à un médecin. Ce faisant, les hommes souffrant d'EP gâchent l'opportunité d'améliorer la qualité de leur sexualité et de retrouver les relations saines et satisfaisantes qu'ils méritent.

Nous en savons bien plus sur l'éjaculation précoce qu'il y a dix ans. Depuis lors, nous disposons des solutions et des outils adéquats pour améliorer considérablement la sexualité des couples confrontés à l'EP. À quelques exceptions près, les médecins se sont familiarisés aux besoins des patients souffrant d'éjaculation précoce. Nous sommes davantage conscients de leurs difficultés et sensibles à leurs besoins. Nous bénéficions en outre d’une position privilégiée pour leur proposer des solutions personnalisées.

Il existe toujours une nécessité criante d'accroître la sensibilisation à l'impact de l'éjaculation précoce sur la vie conjugale et la qualité de vie des patients/couples concernés. Des études représentatives ont montré que seuls 9 % des hommes souffrant d'EP en parlent à leur médecin et cherchent une aide médicale. Ces données décourageantes indiquent qu'à l'heure actuelle beaucoup trop d'hommes et de couples demeurent convaincus que l'éjaculation précoce n'est pas un trouble médical ou ignorent que des solutions satisfaisantes existent.

Les encourager pleinement à se faire aider par un professionnel relève de notre responsabilité médicale et de notre mission publique.
C'est exactement ce que « Not just a moment » entend faire, en relayant ces messages simples, mais de prime importance, auprès du plus grand nombre possible d'hommes souffrant d'éjaculation précoce et à leurs partenaires :

  • N'ayez pas honte, vous n'êtes pas seul, 1 homme sur 5 se dit concerné par l'éjaculation précoce.
  • Au lieu d'ignorer le problème, passez à l'action ; votre compagne et vous méritez une sexualité épanouie parce que l'éjaculation précoce peut être traitée avec succès.
  • Ne soyez pas gêné d'en parler à votre médecin : il s'agit d'une pathologie médicale qui doit être traitée si vous (ou votre compagne) en souffrez. Il existe des solutions capables de réellement améliorer votre qualité de vie ainsi que votre sexualité.

lucifers