Qu'est-ce que l'éjaculation précoce ?

L'éjaculation précoce (EP)

est le dysfonctionnement sexuel le plus répandu chez les hommes de moins de 60 ans. 1 homme sur 5 (selon la définition du DSM-IV) se dit concerné. Il s'agit pourtant de l'un des troubles masculins les plus mal diagnostiqués. C’est une plus grande proportion que ceux souffrant de dysfonction érectile. Une partie importante de la population masculine dans le monde indique souffrir d'EP ou en présenter des symptômes : près de 20 % à 30 % des hommes se disent concernés par ce trouble. Seulement 9 % consulte. Voir : À propos de l'EP

La preuve en est

que l'EP permanente, soit la forme d'éjaculation la plus courante, est un trouble à la fois psychologique et organique, probablement lié à des caractéristiques spécifiques du récepteur de la sérotonine et du système circulatoire. Différents facteurs psychologiques et organiques peuvent être associés chez une même personne. Décrit pour la première fois en tant que syndrome clinique en 1943 par Bernard Shapiro, le trouble distingue deux catégories : l'EP permanente et l'EP acquise. Voir : Que signifie EP ?

Chez les hommes souffrant d'EP,

la réponse sexuelle présente une séquence d'éjaculation considérablement écourtée par rapport aux hommes normaux. Leur éjaculation survient plus rapidement et est moins contrôlée que celle des hommes qui ne souffrent pas d’EP. C'est pourquoi l'EP ne peut pas être réduite à un problème de durée, mais comprend d'autres caractéristiques importantes telles que le « manque de contrôle » de l'éjaculation, une souffrance personnelle et des problèmes de couple inhérents, ainsi qu'une satisfaction globale moindre lors des rapports. On distingue en effet trois critères essentiels pour reconnaître l'EP. Voir : Comment savoir s'il s'agit d'EP ?

Une sexualité épanouie

est indispensable pour réussir une relation. L'insatisfaction sexuelle peut engendrer des sentiments de frustration, de colère et de déception, et avoir un impact négatif sur l'intimité et l'harmonie d'un couple. Le malaise (physique et psychologique) d'un homme combiné à la satisfaction sexuelle réduite de sa compagne peut être la source de problèmes tant au niveau de la sexualité que de la vie affective du couple. Voir : EP et souffrance personnelle – EP & couples

L'EP était à l'origine considérée

comme étant un problème purement psychologique traitée à l'aide de thérapies comportementales et cognitives. Actuellement, les traitements de l'EP incluent  parfois des médicaments et des préparations topiques à appliquer directement sur le gland et le frein du pénis. Voir : Que peut-on faire ?

Références

Althof SE et al. J Sex Med. 2010;7(9):2947-2969.
American Psychiatric Association. Diagnostic and statistical manual of mental disorders. 4th edition. Text revision: DSMIV-TR. Washington, DC: American Psychiatric Association; 2000.
Broderick GA. J Sex Med 2006;3(4):295-302.
EAU Guidelines on ED and PE 2012.
Jannini EA, Simonelli C, Lenzi A. J Endocrinol Invest 2002;25(11):1006-1019.
McCarty EJ. Core Evidence 2012;7:1-14
McMahon CG, Jannini E, Waldinger M, Rowland D. J Sex Med 2013;10(1):204-229.
Porst 2007.
Rosenberg MT, Sadovsky R. Identification and diagnosis of premature ejaculation. Int J Clin Pract. 2007;61(6):903-908.

lucifers